Aujourd’hui, mercredi 11 janvier, c’est l’anniversaire de Diana Gabaldon.

Pour l’occasion, quelqu’un lui a demandé ce qu’elle avait prévu de faire. Sa réponse :  » Je vais faire du poulet à l’ail et aux pignons de pin et TOUT manger !« 

Quelques personnes voulaient la recette, alors … voilà !

Cette recette et les commentaires qui s’y trouvent sont de Diana Herself. Ils viennent d’un post sur Facebook, que vous trouverez ici et dont voici la transcription.
Elle précise en introduction que : « Personnellement, je trouve cette recette addictive, mais tout le monde n’aime pas l’ail et les pignons de pin autant que moi. »

Poulet à l’ail et pignons de pin.

AVERTISSEMENTS :
1) vous avez vraiment besoin de beaucoup d’ail et de pignons de pin, et
2) il est épicé (ça n’emporte pas la bouche , mais épicé) – bien que le niveau d’épices soit facilement ajustable.


Ingrédients:
2-3 blancs de poulet sans peau
Une tête d’ail
1-2 sacs de pignons
Huile d’olive / huile de coco / huile d’arachide / huile de canola, etc.
Sauce Szechuan  / gingembre et miel (fait ou en bouteille)

OK, c’est vraiment facile, hormis l’épluchage de tout cet ail …

Mettez 2-3 cuillères à soupe d’huile (de votre choix, j’aime la noix de coco pour cela) dans une casserole à fond épais ou une sauteuse, assez d’huile pour couvrir le fond.

Épluchez toutes les gousses d’une tête d’ail. Emincez (dans un mini-robot-alimentaire c’est plus facile). Ajouter à l’huile dans la casserole.

Détaillez les poitrines de poulet en dés. Prenez un couteau de chef lourd et … Je ne sais pas s’il y a un mot pour cela, mais vous hachez au couteau rapidement rapidement la viande avec le côté pointu de la lame, mais vous n’essayez pas de couper à travers. Vous écrabouillez avec le tranchant, avec l’intention d’émerger avec quelque chose qui ressemble à du pop-corn de poulet une fois frit.

Faites sauter l’ail à feu moyen-doux jusqu’à ce qu’il commence à dorer (ne le laissez pas brûler !). Ajouter le poulet et remuer jusqu’à ce que le poulet soit bien cuit.

À ce stade, ajoutez la sauce Szechuan (voir la note Sauce ci-dessous), remuez et laissez mijoter pendant 3-4 minutes. Ajoutez ensuite les pignons de pin, incorporez, chauffez pendant 2-3 minutes et servez sur le riz.

NOTES SUR LA SAUCE:

1. J’adore la marinade de chili-gingembre de chez Wild Thymes , avec une grande quantité de sauce chinoise Szechwan Dynasty. Si vous pouvez les obtenir, utilisez environ une demi-bouteille de Wild Thymes et quelques cuillères à soupe de sauce Szechuan. (n’utilisez pas la sauce forte si vous voulez un plat plus délicat.)

Si ceux-ci ne sont pas facilement à se procurer, vous pouvez faire une version décente vous-même. Pour ce faire, vous avez besoin de :

– Tout type de sauce chili douce ou de sauce chili-ail (il y a des dizaines d’entre elles au rayon asiatique de l’épicerie) comme base de votre sauce, selon la force d’épice que vous voulez.

– Gingembre cristallisé. (Vous pouvez utiliser du gingembre frais, ce qui est génial, mais vraiment puissant et fort.) Le gingembre cristallisé ne l’est pas autant. Si vous utilisez du gingembre frais, émincez ou rapez et ne pas utiliser plus de la moitié d’une cuillère à café, sauf si vous êtes un grand fan.)

– 2 cuillères à soupe de miel.

Faites sauter le gingembre avec l’ail. Incorporer la sauce chili et le miel dans le poulet doré (vous n’avez pas besoin de les combiner). Goûtez et ajustez avec plus de piment ou de miel.

2. Personnellement, je l’aime avec de la sauce de soja chaude, ce que je fais en combinant une tasse de sauce de soja ordinaire avec 2-3 cuillères à soupe de sauce épicée à l’agitation.

Disclaimer : Je n’ai pas inventé ce plat. J’en ai mangé il y a environ dix ans dans un restaurant chinois à Palo Alto, et comme je n’y vais plus très souvent (maintenant que mon aînée est diplômée de Stanford), j’ai pensé qu’il était assez simple que je pouvais cuisiner une version de celui-ci moi-même, et j’ai réussi !

 

Publicités