Il y a quelques jours nous avons posté, sur Facebook, le lien vers une interview de Caitriona Balfe, parue dans Vogue. Cait avait saisi l’occasion de cette interview pour exprimer une opinion politique, féministe. Elle disait qu’elle espérait pouvoir parler d’autre chose aux Golden Globes à part sa robe.

Pour résumer rapidement l’interview dans Vogue – le fait de jouer Claire, une femme forte qui lutte contre le chauvinisme, a permis une prise de conscience chez Cait qui se rend compte qu’elle a la responsabilité de prendre position et de faire entendre sa voix, même si les acteurs qui expriment une opinion politique ne sont pas toujours bien vus par tout le monde.

Cait poursuit en expliquant qu’Outlander explore des sujets comme le viol et les grossesses non-désirées. Elle juxtapose la séries avec l’actualité aux Etats-Unis et en Irlande, en posant la question « est-ce que les américaines veulent vraiment revenir à cela ? » C’est-à-dire, revenir à un accès restreint aux IVG entre autres droits des femmes.

Quand Maril Davis a tweeté l’interview avec fierté en citant une chanson féministe de Eurythmics « Sisters are doing it for themselves », ça a déclenché un débat intense, où certains affirment qu’Outlander n’a pas vocation à être une plateforme pour un agenda féministe.

sisters-doing-it-for-themselves

Dans un autre article paru dans Le Figaro TV Mag, Cait affirme « Il est important de lutter contre les perceptions traditionnelles de ce que les femmes peuvent ou ne peuvent pas faire. C’est passionnant de s’y atteler dans le cadre d’une fiction historique. Que ce soit dans l’Ecosse du 18e siècle ou dans les années 1940, Claire se heurte à des limites. Pourtant elle ne cesse de demander plus de liberté et refuse les conventions. C’est ce que j’admire chez elle et j’espère que la série aide petit à ouvrir l’esprit, à faire bouger les choses. »

Maintenant que le décor est posé, j’en viens à l’article qui m’a poussé à écrire ce billet,  posté par Outlander Behind the Scenes @Courtilini14

hits-a-nerve

Cet article cite des extraits de l’article de Vogue et analyse le débat qui en a suivi.

Outlander BTS explique que, selon elle, notre culture est imprégnée d’une illusion persistante, que pour s’élever, il faut reléguer. Elle donne des exemples, en politique ou dans les arts… par exemple pour qu’une personne ou groupe s’élève, notre culture veut qu’une autre personne ou groupe s’en trouve diminué. Pour que l’Amérique soit de nouveau « forte », un autre groupe doit être exclu. Pour qu’un époux ait du succès, l’autre époux ne doit pas en avoir… et pour que Claire soit un personnage fort, Jamie doit être édulcoré. Même Bernie Sanders veut élever les pauvres en dépouillant les riches. Partout dans les médias, on trouve des femmes dans des rôles de solutionneuses intelligentes de problèmes (tout en restant sexy !), alors que les hommes prennent des airs d’idiots.

Selon l’auteur de ce blog, c’est cette mentalité dans laquelle Jamie et Claire se trouvent piégés. Et les débats autour de la série reflètent aussi cette mentalité.

Ce qui est vraiment extraordinaire dans les livres c’est l’équilibre entre les personnages. Jamie est un homme pleinement « mâle » qui ne s’en excuse pas, avec des valeurs claires. Il domine parfois Claire, et vous savez quoi ?

Elle aime ça.

Dans les livres.

Claire à l’écran par contre, a subi le même sort que Toutes Les Femmes aujourd’hui… elle est le cerveau qui mène la barque, celle dont les émotions ont le plus de poids. Et du coup, nous nous retrouvons avec un couple « Jamie et Claire » qui n’est pas en équilibre. Et ça n’a rien à voir avec Frank ni d’autres personnages secondaires selon l’auteur de ce blog, mais tout à voir avec cette mentalité actuelle.

L’auteur du blog aimerait tout reprendre depuis le début et ne plus se servir de Jamie pour payer la dette sociale des siècles de domination masculine et la relégation des femmes. Pourquoi ne pas tout recommencer avec un Jamie qui déchire ?

La confusion s’étend même dans la vraie vie, dans les réponses des internautes à l’article de Vogue. Au lieu de célébrer les efforts de Cait pour élever le niveau des discussions sur le tapis rouge… les réponses sont le reflet du fait que Claire a trop de « poids » dans la série TV, et le sentiment que c’est lié au manque de nominations pour Sam.

Et ce n’est pas une fantaisie ni une illusion… on pourrait très bien avoir une Claire qui déchire, et un Jamie qui déchire. Mais au lieu de ça, nous avons un Jamie relégué pour pouvoir élever Claire.

Ca donne à réfléchir n’est-ce pas ?

Publicités