la suite de l’interview avec Guillaume

 

 

 

 

 Quand ils sont arrivés au Havre et que tout à coup on entendait du Français, on était wooaah merci. Ils l’ont bien fait. Parce que ça aussi on avait très peur par exemple on sait que les figurants n’étaient pas Français qu’on l’entendrait et qu’ils n’allaient pas y mettre de l’argent.

On a fait au moins une session pour chaque épisode mais il y a certains épisodes pour lesquels ont en a fait 3 ou 4. Et à chaque fois c’est 4 heures d’enregistrement. On voyait les scènes, et on devait improviser des dialogues pour coller à la situation. Parfois il fallait faire plusieurs passages pour créer un vrai bruit de fond, parfois il fallait crier des invectives, ou jurer, c’était très drôle. On faisait ça en petit groupe, ou à 5 ou 6 en même temps.

Ah mais maintenant que vous avez entendu ma voix vous allez me reconnaitre

On va regarder tous les épisodes… drinking games

Ben quand vous entendrez Adrienne c’est pareil, parce que les ingénieurs du son nous ont foutus partout Adrienne et moi, mais vraiment partout. Quand je regarde les épisodes, honnêtement, ça me fait très bizarre.

Et vous allez voir maintenant il y a justement pas mal de personnages… enfin même pas des personnages secondaires, mais des personnages de fond qui ont une petite ligne à dire du style “madame après vous” ou “monsieur..” et c’est moi quasiment à chaque fois.

Voilà les gens vont se dire ce mec il est partout. Il a fait 20 personnages.

Donc le capitaine du port lui c’est un français, Christian, il est acteur à Londres mais là c’était son premier gros rôle et il était super sympa, très motivé et enthousiaste. On a bien rigolé ensemble.

Et le majordome?  Le french accent in English is very very strong

Alors lui non il est Ecossais mais a passé 20 ans en France, à Paris. Mais en plus il s’est pris au jeu et a beaucoup exagéré son accent. On s’était mis d’accord pour qu’il accentue un peu mais lui il y est allé à fond.

Ben du coup ça fait qu’il peut y avoir des gens qui parlent Anglais mais que se sont des Français et que ça passe

Exactement

Et donc vous avez passé des heures à faire les voix derrière.

Oui . et c’était super drôle. C’était vraiment super drôle à faire parce qu’en fait on regarde la scène, on voit vaguement ce qui se passe et parfois il faut enregistrer deux secondes de dialogue, juste un mot chacun parce qu’il y a un plan sur un groupe ou alors on voit quelqu’un passer devant la caméra et qui est en train de parler donc là il faut qu’on dise quelque chose d’un peu intelligible mais sinon ce qu’il a de plus drôle c’est quand ils nous montrent 10 minutes de scène et là bon ben ils nous disent “là il nous faut du bruit de fond”. Et c’est parti pour 10 minutes non stop de discussion avec notre ami imaginaire. Mais il faut que le vocabulaire soit en rapport avec la scène.

Donc vous pouvez imaginer que c’est parti en live. Parce qu’au bout d’un moment, le champ lexical du bordel, de la Cour, des rues de Paris, etc., il s’amenuise.

Donc c’était parfois n’importe quoi dans le sens où on essayait de se faire rire les uns les autres, on faisaient des références, ou même simplement de se voir improviser des discussions ou des réactions complètement anachroniques rendait la situation pour le moins chaotique. Ça ne s’entend pas trop mais il y a 2 ou 3 trucs qui sont restés, il faut… tendre l’oreille.

Ecoutez.

Et sinon on te voit mais figuration surprise?

Oui dans l’épisode 7 .

Faut qu’on regarde les anachronismes et les caméos !…

Ah ben là vous avez du travail…

Les anachronismes ben déjà dans… quand on regarde l’épisode 1 .. la bonne pêche, la boucherie… à l’époque il n’y avait pas d’échoppes comme ça déjà.

Et ça c’était un peu compliqué. Il y a pas mal de noms de magasins que j’ai dû traduire. Ils me donnaient des noms, je leur faisais une traduction qui ressemblait à ce que l’on aurait pu trouver au XVIIIeme siècle, j’ai fait pas mal de recherches pour ça. Mais il y a eu de nombreuses fois où ils voulaient effectivement utiliser des types d’échoppe  qui n’existaient pas comme telles.

Oui c’était des quartiers.. Et que tu trouvais les trucs sur des étals

Dans le 1er épisode, je ne me souviens plus quel était le nom mais il y a un des magasins qui a un nom un peu bizarre. Celui-là n’est pas de moi, mais quand je l’ai vu j’etais un peu désespéré, genre “sérieux?!!?!” C’était en fait un des éléments qu’ils ont rajouté en CGI. Il y a cette espèce d’énorme paroi sur le port et ils ont rajouté tous les magasins. C’est pareil l’entrée de Versailles la semaine dernière, tout a été tourné sur le parking devant un écran vert, comme pour l’avion.

Honnêtement à la première vision je n’ai pas vu.. Et c’est Lysiane qui a dit “il manque la chapelle” et en fait on aperçoit très rapidement le côté droit et pour quelqu’un qui connait bien Versailles, la chapelle, elle était là à l’époque.Mais .. La vue avec la fontaine de Neptune… et puis le Château, ben là oui. Donc ils l’ont fait la musique qui est LA musique de l’époque (Eurovision??)

L’avion du 1er épisode n’est en fait qu’un écran vert avec des escaliers et une plateforme. Ça c’est impressionnant, franchement. Tout le travail de post-production était édifiant et fascinant. J’ai passé énormément de temps avec eux, notamment pour faire tous les sous titres mais aussi les voix. Tout ça, ça a été énormément de travail mais résultat je traînais toujours dans le studio pour voir ce qui s’y passait: le montage, la bande-son, la continuité, choisir les prises qui conviennent, etc. Tous les aspects de la post-production sont absolument géniaux. Je sais qu’ils en montreront pas mal dans les bonus des DVDs

Mais c’est vrai que la logistique même avant…

J’ai trouvé ça fascinant. C’est la 1ere fois que je suis une série, et de tout voir comme cela c’était hallucinant.

Et une fois il y avait une discussion avec des fans qui disaient c’est tellement difficile, les pauvres… savoir quoi ramener quel costume à quel endroit et comment on fait et comment ça rentre, moi je trouve ça juste fascinant!

En plus globalement l’équipe est adorable. Mais y’a pas mal de gens que vous avez vu…

Et il y a une super bonne ambiance car tout le monde travaille sur quelque chose d’unique, et le résultat final est quand même impressionnant.

Honnêtement à part les moments où il y a un truc qui merde, tout le monde est tellement pro’ que c’est résolu assez facilement. Je n’ai jamais senti vraiment de gros moments de tension.

Les acteurs semblent toujours super heureux d’être là. Ils ont leurs jours “off” où ils sont fatigués, c’est comme tout le monde, ils ont leurs problèmes. Mais globalement c’était une super ambiance et tout le monde est très complice.

L’ambiance a l’air vraiment sympa

Vraiment les gens sont adorables et puis il y a tellement de personnes différentes, tout le monde vient de partout dans le Royaume-Uni.

Ça me manque de ne plus y être, j’y ai passé 5 mois sur le tournage, puis j’étais en post-production jusqu’au mois de mars.

On a fini le bloc 2 semaines avant que l’épisode ne sorte… 3 semaines max. Tout début Mars

Est ce que vous avez vu si il y a des différence de sous titres en français?

On a remarqué des fautes dans les sous titres officiels des dvds, mais pas trop dans les sous titres anglais pour le Français…

Les sous titres c’est pas facile, mine de rien il y  a les problèmes de timing et de place.

Une personne était en charge des sous-titres, il essayait parfois ses propres traductions, mais finalement je devais tout revérifier. Ce qu’il y a dans le script est souvent treès différent des sous-titres. Résultat on devait retraduire, tout en gardant le côté historique le plus possible. Vous allez voir il y a des moments où la traduction est tout de même beaucoup plus moderne..

Est-ce qu’il y a des choses que vous n’avez vraiment pas compris en Français? Où vous avez du rembobiner pour comprendre?

A part le générique? 😉

Pas dans le 1. Dans le 3 y a un moment  avec Fergus, j’ai compris en relisant le script.

C’était Sam?

Oui le “ eh toi! gamin”

Cette minuscule scène, on l’a reprise 20 fois! Alors que c’est pas compliqué…

Dur à prononcer peut être?

Non, mais Sam et le réalisateur, Metin, n’étaient pas d’accord sur le sens de la phrase et parce que la subtilité était complètement débile mais en terme d’intonation ils n’étaient pas d’accord sur la façon de le dire.

C’est à dire que Metin voulait qu’il le dise “Eh toi… gamin” de manière pas très agressive, mais la manière dont il voulait lui faire dire ça faisait… limite vicieuse! Je lui ai dit “Ça fait presque pédophile” mais c’est l’idée qu’il s’en faisait . Et Sam voulait le dire vraiment dans le genre “Eh toi, viens là “ et il y arrivait pas… Il avait pourtant travaillé ! C’était juste une question d’intonation mais ça n’a jamais vraiment marché. Du coup, même là, quand on l’entend ça sonne un peu étrange.

Et comme en français moderne on l’utilise pas comme ça on ne s’y attend pas. Au début j’ai cru qu’il disait garçon.

Oui au début je l’avais traduit comme ça mais ça fait bizarre, presque comme un garçon de café.

Enfin ça va si ça n’était que ça!

Qu’est ce que vous pensez de Monsieur Forez?

Très bien!

Vraiment?

Oui! Franchement oui!

Cool, je suis content! Parce que l’acteur, Niall, est absolument adorable. C’est celui qui a travaillé le plus, il ne parle pas un mot de français. Il a même pas baraguiné à l’école, il a un accent écossais à couper au couteau. En plus il a été casté au dernier moment, il est arrivé sur le set et il m’a dit “j’ai reçu toutes les lignes mais pas les enregistrements.” Il avait beaucoup à dire et devait parler anglais avec un fort accent français ce qui, sur le moment, paraissait très, très chaud. J’ai été voir le réalisateur en disant “ça ne va pas le faire! Qu’est ce qu’on fait?” Est-ce qu’on le double, on change le passé du personnage? Ils ont dit “On se débrouille, on verra ce que ca donne”. On a finalement dû réenregistrer plusieurs fois en post-prod’. Mais je suis content si vous trouvez que ça passe bien, il a tellement travaillé, c’était tellement difficile mais vraiment encourageant de le voir progresser et se dépasser.

2ème mail de félicitations à envoyer de notre part!

Oui, je le vois régulièrement je vais lui dire, il va être ravi.

Sincèrement on en voit pas mal des séries où les acteurs font semblant de parler Français ou une autre langue et on se dit,  c’est pas possible, castez des gens qui parlent la langue même si ils sont moins connus! Tarantino fait ça très bien! Et là pour Outlander on avait vraiment peur et au bout du compte on était agréablement surprises dès le début!

Je suis super content! Quand on voit à quel point ils ont répété et travaillé. Ca me fait super plaisir, ça donne un sens à ce que j’ai fait.

Ce qu’on entend c’est vraiment super. Du coup est ce qu’il y a des reprises en post prod?

Oui, des reprises de prononciation.

C’est toujours les acteurs?

Oui

La question du doublage s’est posée parfois?

Oui, pour Monsieur Forez justement. On a dû reprendre la scène un certain nombre de fois et je leur avait donné mes notes. Ils m’ont envoyé la prise choisie et je leur ai dit que c’était très mauvais, c’était la pire, ça sonnait très bizarrement et pas français du tout.

Il s’est remis au travail, on a bossé à mort pendant 2 jours et c’est passé.

On voit Sam et Cait tweeter qu’ils font du ADR donc c’est eux qui reprennent?

Oui. Et pour le Français ils n’ont rien changé du tout, ils jouent juste sur la prononciation.

C’est vrai que pour certaines scènes ça doit être plus simple de faire en studio?

Oui et non. C’était assez drôle. Parce que les scènes qu’ils ont du reprendre en Français, on se disait que si ils étaitent de dos ça serait facile mais dans toutes les scènes à reprendre, ils étaient de face donc il fallait aussi synchroniser les lèvres. Et ils ont fait un super boulot surtout sur les épisodes 5-6-7.

Pour Monsieur Forez par contre, La tache en elle même était difficile: prendre un acteur écossais, parce qu’on est en Ecosse et que c’est mieux de faire travailler les gens sur place bien sûr, mais vouloir que le personnage soit français et donc parle Anglais avec un accent français. Comment gérer ça?

Donc ce que je faisais, c’est des enregistrements où je parlais anglais avec un très fort accent. J’ai un accent mais quand même pas à ce point, donc j’accentuais très fortement et je leur disais “voilà, tu répètes!” 🙂

Mais ça le fait très bien!

Tant mieux! je suis super content!

Est ce que ça a changé des choses dans ton travail de recherche?

Ma recherche n’est pas vraiment sur la dimension textuelle de l’adaptation, le passage du langage littéraire au language filmique si vous voulez, c’est davantage tourné vers le phénomène de l’adaptation en termes industriels, au milieu de l’industrie culture, tout en restant centré sur l’art. C’est très interdisciplinaire.  Effectivement l’expérience était super et je vais inclure un compte-rendu de mon expérience dans ma thèse pour créer une sorte de face-à-face entre la théorie et la réalité . Ça n’était pas la première fois que j’étais sur un tournage. Avant de venir en Ecosse je voulais être journaliste et critique de cinéma et donc j’ai fais beaucoup de stages, j’étais envoyé sur les sets mais là c’était la première fois que je faisais vraiment partie de l’équipe.

Ca a fait changer des choses dans ton point de vue?

Disons que ça m’a confirmé plein de choses. Notamment que le monde des chercheurs est très différents de la réalité. En tant que chercheur on s’interroge beaucoup sur des choses qui sont finalement purement pratiques. Et ca se voit sur le tournage. Le nombre de fois où j’ai vu un réalisateur dire “bon…on va placer la caméra là parce que ca va être plus simple et puis bon ça va rendre bien de toute façon”. Après c’est le public qui interprête en voyant le résultat. Mais honnêtement c’est juste parce que c’est trop long de déplacer vers un autre endroit. Ça n’est cependant pas une généralité et Outlander est un type bien particulier de production qui justifie ce genre d’agissements.

C’est comme en commentaire de texte en littérature! Des fois le rideau est bleu parce que celui du bureau de l’auteur est bleu, pas parce qu’il est dépressif!

Oui: c’est pour ça que les questions d’intentionalité ne sont pas les intéressantes au cinéma, et sont d’ailleurs souvent à rejeter. Quand on voit les décisions prises au quotidien lors de l’écriture et de la réalisation, la seule explication c’est juste que c’est plus pratique et très rarement “ça serait bien bien si on pouvait faire ça pour donner ce sens..”. Le sens découle de l’histoire, mais tout est à l’écran en termes de signification, il ne faut pas aller chercher trop loin dans les symboles, que ce soit par rapport aux choix esthétiques ou narratifs. En tous cas sur cette série qui, encore une fois, est d’un type particulier. Ça ne veut pas dire que c’est mauvais: c’est très bien réalisé et produit, mais la lecture entre les lignes est uniquement le fait des spectateurs et lecteurs.

Oui Terry a essayé d’expliquer ça avec les costumes aux gens qui font des reproductions historiques. Les tricots n’ont jamais été peints mais ça ne veut pas dire que les gens ne se protégeaient pas! Et les acteurs avaient froid!

Oui les costumes sont magnifiques, mais de la même manière on fait dans le pratique. Certaines choses sont rajoutées pour en cacher d’autres.

C’est assez drôle de voir les grandes explications quand on a vu la réalité!

Mais je comprends, c’est important de donner du sens et de justifier les choix pour le public.

Ca fait plus pro et artistique!

Oui ils se mettent aussi à la place des gens qui font les liens entre tout et donc ils en font aussi, mais ce sont des liens qui existent grâce à l’histoire.

Ca fait le mythe!

Mais par exemple quand les scénaristes écrivent leurs scènes, ils peuvent parfois se prendre la tête sur des sens qui ne transparaissent pas du tout à l’écran parce que ça va trop vite! Ou alors ils disent “bon, ça va être plus simple et j’ai 15 mots donc je vais mettre ça. Et après en ligne je vois des réactions du genre “oh là là elle a dit ça donc ça veut dire que…” non, c’est juste que à ce moment il n’y avait plus de place, et qu’il fallait boucler le paragraphe 🙂 Bien sûr j’exagère un peu, car le travail d’écriture est très dense. La meilleure preuve en sont les monceaux de changements quotidiens. Les scénaristes n’arrêtent pas, et étant donné le nombre de fils narratifs à lier, ça n’est pas une mince affaire.
On avait vu Ira Behr. C’est lui qui a le plus adapté/ajouter ou enlevé de choses.

Quand j’ai discuté avec lui il a dit tout de suite, “j’ai pas lu le livre et je veux créer une atmosphère” et donc c’est pour ça qu’il allonge beaucoup certaines scènes parce qu’il se dit que ça va être marrant ou visuellement intéressant. C’est vrai que ses épisodes sont très visuels.

La scène du lever du roi nous a semblée un peu longue et cliché

Oui je comprends, mais c’était très drôle à tourner! Les trois ministres sont des acteurs britanniques. Avec eux c’était assez dur mais très drôle. Mais finalement comme à l’époque le français n’était pas standardisé, le phrasé et l’accent variaient beaucoup selon les régions. Le fait que les accents soient un peu étrangers c’est plutôt pas mal, ça peut les faire passer pour des provinciaux.

Et je sais que sur la saison 1 les accents écossais sont très eclectiques.

Qu’est ce qui t’as le plus marqué? Le pire et le meilleur?

C’est difficile à dire! Le plus difficile c’était peut être les changements de dernier moment et enlever énormément de français juste pour mieux le faire passer auprès du public. À l’origine il y a avait bien plus de dialogue en français: dès qu’un personnage était français on devait parler en français. Mais au fur et à mesure ils ont décidé de limiter pour éviter trop de sous titres. On apprenait ça juste avant de tourner. Quand on a beaucoup travaillé c’est frustrant surtout pour les acteurs!  Mais avec le recul c’est normal.

Le meilleur? L’ouverture, l’expérience, passer sa journée avec des tas de gens différents, les horaires de dingue qui, rétrospectivement, te font te dépasser en permanence, même quand tu es complètement mort après plusieurs tournages de nuit. Et aller à Prague. Et bien sûr voir la motivation des acteurs qui veulent donner le meilleur d’eux même. Ca me manque énormément!

Publicités