Basée sur les livres de Diana Gabaldon et adaptée pour le petit écran par Ronald D. Moore (Battlestar Galactica) pour la chaîne STARZ aux États-Unis, cette série raconte l’histoire de Claire, infirmière qui, en vacances avec son époux Frank à l’occasion d’une seconde lune de miel, se retrouve soudainement « transportée » de l’Écosse de 1945 à celle de 1743. Elle est servie par une distribution de qualité, des paysages grandioses, et la musique de Bear McCreary (lui aussi « ancien » de BG), les premiers épisodes mêlant adroitement « romance », drame, et « fantasy ».

Anglaise, Claire est propulsée dans un univers qui lui est totalement inconnu. Déracinée, elle devient l‘Outlander, (sassenach en gaélique), ou l’étrangère. Manquant de se faire violer par Black Jack Randall, qui n’est autre que l’ancêtre de son mari, elle doit son salut à sa rencontre avec un groupe de guerriers du clan MacKenzie, et plus particulièrement Jamie, dont elle soigne l’épaule démise grâce à son expérience d’infirmière de guerre.

Dès lors, Claire se retrouve partagée entre son envie de retourner auprès de Frank et son attirance (réciproque) pour le jeune Highlander. Elle choisit de prendre son mal en patience en s’adaptant tant bien que mal aux (rudes) conditions de vie de l’époque, utilisant ses connaissances médicales.

Toute l’histoire (dans cette première partie de saison) est racontée via la voix off de Caitriona Balfe, qui interprète Claire. D’aucuns diront qu’on se croirait dans une adaptation télévisuelle des romans Harlequin. On notera que Starz, en adaptant fidèlement les romans pour le petit écran, tend à satisfaire un public plutôt féminin (la personnalité et le physique de l’acteur principal Sam Heughan qui joue Jamie Fraser y étant sans doute pour beaucoup), après avoir favorisé la gente masculine avec Spartacus. Ne vous méprenez pas, il y a quand même quelques scènes d’action, mais l’aspect narratif peut renforcer cette impression.

Pour info, Cynthia a découvert Outlander via la série Télé, n’a pas lu les livres, sa “critique” s’appellera « le point de vue de la néophyte »

Mais aujourd’hui, regardons ensemble ce premier épisode ….

Au lendemaiOutlander 2014n de la seconde Guerre Mondiale, Claire Randall, infirmière, profite de quelques jours de repos bien mérités avec son époux, Frank.

À l’occasion d’une seconde lune de miel, ils visitent l’Écosse et la région d’Inverness,Outlander 2014 tentant de rattraper le temps perdu pendant le conflit, et de restaurer, voire sauver leur couple.

Ils prennent pension dans le Bed & Breakfast de Mrs Baird, quelques jours avant Samhain (version païenne et gaélique de Halloween).

Claire est forcée de constater qu’elle et Frank sont devenus des étrangers l’un pour l’autre, et qu’il sera difficile de reconstruire leur relation d’avant-guerre. Les choses qu’ils ont tous deux vu et vécu ayant laissé des traces indélébiles.

Frank met a profit ce voyage pour satisfaire sa passion pour l’histoire dont il a fait sa profession, et effectuer des recherches généalogiques à propos de Jonathan Randall, son ancêtre, surnommé Black Jack Randall. Il est aidé dans ses démarches par le Révérend Wakefield. Claire de son côté décide de s’adonner à un sujet qui la passionne, la botanique et la phytothérapie.

Totalement absorbé par les récentes découvertes au sujet du Capitaine Randall, Frank laisse Claire joindre Mrs Graham, la gouvernante du révérend, dans la cuisine afin de partager une tasse de thé. Outlander 2014 Cette dernière, férue d’arts divinatoires, et plus particulièrement de tasséomancie et de chiromancie, décide de dévoiler son avenir à Claire. Mais les choses qu’elle découvre la laisse dubitative : les signes sont contradictoires, parlant de deux mariages, de deux vies en parallèle.

Claire, pensive, décide de laisser Frank poursuivre ses recherches et regagne le Bed & Breakfast, s’interrogeant sur les portées réelles des propos de Mrs Graham.

Samhain est une période propice aux histoires de fantômes. Rentrant à la nuit tombée sous une pluie battante, Frank surprend un highlander regardant Claire se préparer pour la nuit.ghost

Décidant de l’interpeller, il le fait fuir, mais en réalité, ce dernier s’évapore dans la nuit, comme s’il n’avait jamais existé.

Frank est perturbé par cette rencontre. Il en devient suspicieux avec Claire, doutant de sa fidélité durant la guerre, insinuant l’existence de relations extra-conjugales. Mais avoir des relations sexuelles en guise de réconciliation et d’excuses est-il suffisant pour reconstruire un couple quand le mal est fait ?

après

Frank fait alors part à son épouse de son envie d’aller observer un groupe de “sorcières” ou plutôt “druides” avant l’aube à Craigh na Dun. Ils assistent alors, cachés derrière les arbres et lescachés rochers,

danseà une danse “rituelle” à laquelle participe apparemment Mme Graham, la gouvernante du révérend.

Une fois les femmes parties, Claire et son époux se rendent sur place, Frank y prend des notes et Claire observe une plante, mais leurs investigations sont interrompues par une jeune fille qui revient sur les lieux.

De retour au village, Claire cherche à reconnaître dans un de ses livres la plante qu’elle a pu observer quelques temps auparavant. Frank lui dit alors qu’elle n’a qu’à retourner sur place pendant que lui se rend à son rendez-vous avec le révérend qui semble avoir de nouvelles informations sur son ancêtre.

Claire retourne donc à Craigh na Dun, craigseule, afin de prélever un échantillon de la plante. C’est alors que le vent se lève, et Claire est comme poussée à toucher le rocher.

stone

La jeune femme nous raconte alors son ressenti suite à un accident de voiture voitureet nous explique que c’est ce qui se rapproche le plus de ce qu’elle vient de vivre. Elle se réveille alors désorientée, toujours à Craigh na Dun, et retourne là où elle a laissé son véhicule, mais les lieux lui semblent différents, et la voiture a disparu, comme volatilisée. Elle entreprend alors de retourner au village à pied en passant à travers la forêt.

Un coup de feu est alors tiré, effrayant Claire qui se demande ce qui peut bien se passer, avant d’apercevoir un groupe en costume d’époque rouge, et croyant alors à une reconstitution historique avant de se rendre compte qu’ils tirent à balles réelles. Elle se fait elle-même tiré dessus et s’enfuit.

Elle arrive alors à un cours d’eau et rencontre un homme, Outlander 2014cheveux longs, costume militaire rouge, elle pense tout d’abord être en présence de Frank, son mari, mais en réalité, ce n’est autre que Jonathan Black Jack Randall, l’ancêtre direct de ce dernier.

Elle cherche à s’enfuir mais celui-ci la rattrape et la menace de son arme , lui demandant qui elle est.épée

Elle ne souhaite pas répondre, et prétexte que son mari l’attend, il tente de la violer, mais elle est sauvée par un homme inconnu.

Celui-ci finit par assommer Claire, car elle tente d’appeler au secours.

murtagh

Ils arrivent alors à une petite bicoque, dans laquelle se trouve un groupe d’hommes parlant gaélique. Elle est alors “présentée” à Dougal qui semble être le chef. dougalDécidant de tenir secrète sa vraie identité, elle déclare alors s’appeler Claire Beauchamp.

Elle intervient ensuite, alors que les hommes s’apprêtent à soigner un homme, dénommé Jamie et blessé à l’épaule, leur disant que ce n’est pas la bonne manière de le faire. épauleUne fois l’épaule de Jamie remise en place, la petite troupe décide de reprendre sans tarder la route, et en sortant, Claire demande où se trouve Inverness, le village qu’elle devrait pouvoir apercevoir illuminé d’ici. Jamie lui confirme alors que le village est juste là. inverness

Claire commence à se douter que quelque chose ne va pas, et sait déjà au plus profond d’elle même qu’elle n’est plus au 20ème siècle. Dougal installe alors Claire sur le cheval de Jamie et l’informe qu’elle voyagera avec ce dernier.

Après plusieurs heures de voyage, Claire se rend compte qu’ils arrivent près de Cocknammon Rock,crete1

et prévient Jamie, que ce pourrait être un excellent endroit pour l’armée britannique de préparer une embuscade, se rappelant ce que son mari lui avait raconté 2 jours auparavant.crete

Dougal semble méfiant, mais malgré tout ne prend aucun risque et se prépare à riposter. Claire, que Jamie a fait descendre de cheval, en profite pour s’enfuir mais celui ci finit par la rattraper.

Après un face-à-face où ni l’un ni l’autre ne semblent vouloir céder,claire jamie

Claire finit cependant par se rendre à contrecœur et le suit afin de rejoindre les autres.

fight

Plus tard dans la nuit, Jamie tombe de cheval, inconscient, et la jeune femme voit alors que son cavalier a été blessé par balle et a perdu beaucoup de sang. Elle le soigne alors avec les moyens du bord, notamment de l’alcool pour éviter une possible infection. sangJamie reprend alors connaissance et il remercie Claire et l’appelle pour la première fois Sassenach.arrivée

Arrivés enfin à Castle Leoch, la jeune femme nous dit qu’elle a le sentiment que son voyage ne fait que commencer….

castle

crédits images : ©starz ; ©http://genrecaps.net/

Soyons honnêtes… la première partie est assez lente… même si on sent qu’il doit, qu’il va se passer quelque chose, et que planter le décor et décrire le contexte est très important, il manque un petit truc, cette petite étincelle qui fera qu’on va devenir accro à la série.

On ne peut pas faire l’impasse sur le fait que la série est une adaptation des livres à succès de Diana Gabaldon. J’avais éprouvé la même difficulté durant la lecture des premiers chapitres du premier tome…

Je ne peux pas dire que j’ai été déçue, loin de là, car Ron Moore et son équipe ont quand même réussi l’exploit d’adapter fidèlement un best seller tout en y apportant une touche personnelle.

Mais j’attends plus, je suis exigeante. Je veux retrouver toute la magie des romans. Je veux être transportée en 1743 et vivre avec les Highlanders. Je veux chevaucher, je veux les voir se battre. Je veux… je veux… je dois surtout apprendre à être patiente, et à les laisser développer l’histoire à leur rythme, afin de séduire un nouveau public, des personnes qui ne connaissent pas du tout la saga, et qui auront sans doute envie d’en savoir plus et donc de se plonger dans les livres. J’attends donc avec impatience le second épisode, et je ronge mon frein en attendant certaines scènes si magistralement écrites par Diana Gabaldon et dont j’ose espérer que le rendu à l’écran n’en sera que spectaculaire.

Ce premier épisode est juste une accroche. On est séduit par l’univers de D. Gabaldon, ou on ne l’est pas. Personnellement, j’ai immédiatement été frappée et satisfaite par la qualité des costumes, des décors, et de la musique. J’avoue, je suis fan de musique d’inspiration celtique. Gros points positifs pour la série que de réunir ces éléments.

J’ai aussi été séduite par la qualité du casting. Acteurs encore quasi inconnus en France, les différents personnages sont interprétés avec talent. Les acteurs les habitent, se sont appropriés ces êtres de papier. Les ont fait leurs, pour notre plus grand bonheur. Je suis impatiente de les voir se développer devant mes yeux. Histoire de constater s’ils vont « coller » à l’image que je m’en suis faite à la lecture des livres.

Mon plus grand regret concernant cet épisode reste néanmoins la lenteur. J’aurais aimé qu’on rentre plus rapidement dans le vif du sujet, qu’on arrive très vite à la scène où Claire traverse les pierres. On ne peut pas plaire à tout le monde, non ?

Le point de vue de la néophyte :

Ce premier épisode met en place la trame des aventures à venir. Cela apparaît comme une étape nécessaire. On ne s’attend pas de prime abord à une histoire comme celle-ci. Tout au long de l’épisode, avant que Claire ne se rende seule à Craigh na Dun, on s’interroge sur ce qui va se passer, où le réalisateur et les scénaristes veulent en venir. Est-ce une simple histoire sur ce couple séparé par la guerre qui cherche à se retrouver ? Est-ce une série historique ? On ne s’attend pas du tout, à “ce voyage dans le temps”, ce qui rend la série intéressante, car des tas de questions à la fin de ce premier épisode reste en suspens. Comment ? Pourquoi ?

Comment est-ce possible d’avoir voyagé dans le temps au simple contact d’un rocher ? Pourquoi presque 200 ans en arrière ? Va-t-elle retourner à son époque ? Toutes ces questions nous poussent, malgré la lenteur de ce premier épisode, à vouloir regarder le prochain.

A ce moment là seulement, on fait le rapprochement avec ce qu’a lu Mrs Graham dans les lignes de la main de Claire. Même elle, la pauvre, ne comprend rien, mais en y réfléchissant bien, on la sent quelque peu hésitante et effrayée à l’idée de dire ce qu’elle y lit.

Un de mes moments préférés est “LA RENCONTRE” Claire / Jamie. Le fait que Claire soit déjà mariée ne m’a pas empêché de penser que ces deux là formeraient un beau couple. Leurs interactions, leurs regards tout au long ce cet épisode me poussent dans ce sens et de là naît un nouveau ship. Je veux voir Jamie et Claire ensemble… Car après tout, elle est bien loin de chez elle, et de ce qu’on a vu dans cet épisode, et comme le dit si bien Mrs Graham, “elle sait garder son mari jamais très loin de son lit”, ce qui veut tout dire, même si Jamie n’est pas son mari, mais après tout on peut toujours espérer car Mrs Graham n’a-t-elle pas dit que Claire serait mariée 2 fois ??

En parlant de rencontre, celle avec l’ancêtre de Frank, ce cher Jonathan Black Jack Randall, est juste épique et déroutante. Pauvre Claire se retrouve nez à nez avec le sosie de son mari, ça fout un choc quand même. Autant Frank est doux, attentionné et j’en passe, autant Black Jack est un enfoiré de première et on ne peut pas se tromper sur son compte quand on voit comment il agit envers Claire. Et on ne peut que se sentir désolée pour elle, quand on sait et qu’elle même sait, qu’il est de sa “famille”. Ah non mais franchement moi je ne regarderai plus mon mari de la même manière après cela.

Ce premier épisode me donne envie de regarder la suite, car je veux savoir ce qu’il va se passer, je suis dans le noir total, n’ayant pas lu les livres. Et je me dis que pour le moment, je vais garder ce regard “neutre” pour le reste de la saison. Je veux être surprise comme je l’ai été pendant toute l’heure que cela a duré. Pour ma part, et à mon avis, contrairement à tous ceux qui ont lu les livres, je n’ai pas d’attentes particulières, si ce n’est voir comment évolue l’histoire, alors que pour les autres, justement, ils peuvent avoir des manques par rapport à ce qu’ils ont lu et qu’ils auraient souhaité voir transposer à l’écran.

Je remercie Lysiane de m’avoir fait découvrir cette nouvelle série, j’en suis devenue totalement accro. Plus que hâte de découvrir ce qu’il va se passer dans les prochains épisodes.

article co-écrit par Lysiane et Cynthia

Publicités